La rivière

Et au milieu de la rivière coule le bonheur des petits et des grands.

Une balade en bord de rivière est un loisir simple qui détient en lui un trésor de plaisirs et d’expériences pédagogiques.

 

Un cadre joyeux et apaisant, à l’unanimité et à travers les générations.

Le “décor” naturel fait de végétations verdoyantes, le son de l’eau et de la nature environnante, l’écoulement paisible de la rivière et bien d’autres détails auxquels chacun attache un plaisir différent selon sa sensibilité font de cet endroit un lieu où, spontanément, on se sent bien, à la fois heureux et détendu.

Cette ambiance favorable génère très naturellement un plaisir de partage où adultes et enfants improvisent toutes sortes d’activités main dans la main.

Si pour l’enfant on se doute qu’il soit porté par sa curiosité et ses sens mis en exergue, on peut assez bien imaginer que pour l’adulte ce soit le contexte détendu et peut-être quelques bons souvenirs d’enfance vécus en bord de rivière qui l’animent dans ce cadre là.

Un cadre riche d’expériences pédagogiques.

Les activités s’improvisent :  lancers de cailloux, fabrication de bateaux en écorces, jeux d’éclaboussures, construction de barrages, concours de ricochets, capture de libellules au creux de la main… Sans aucun matériel, toute une gamme d’expériences (allant des plus basiques aux plus complexes) se vivent au bord de la rivière. L’enfant développe des connaissances grâce à ses observations et ses expérimentations. Par exemple : le son différent produit par les cailloux atterrissant dans l’eau en fonction de leur taille, les phénomène d’écoulement et de pression, l’opposition entre ce qui flotte et ce qui coule, etc. Le panel d’apprentissages est large et grandissant au fil des âges.

Les plaisirs et les opportunités d’apprentissages qu’offrent la rivière peuvent se re-créer dans le jardin d’une maison ou d’une structure d’accueil.

On trouve sur Pinterest plusieurs idées de fabrication de rivières. Selon votre espace et vos compétences en bricolage il est possible de créer des circuits d’eau plus ou moins complexes.

Voici quelques exemples en images.

Dans cette proposition de “rivière” à la maison on retrouve une opportunité intéressante de partage et de coopération entre adultes et enfants. Ces derniers pourront aider les premiers à bricoler. Et quand viendra le moment de “jouer” à la rivière alors observez bien qui des grands ou des petits s’amusent le plus !!….

 

Une bonne tenue pour plus de plaisir !

Il est dommage que la résultante (courue d’avance !) qui est de finir un peu (beaucoup !) mouillé soit un frein dans cette activité. Comment comprendre les phénomènes de l’eau si on ne peut aller à son contact ??!!…

Pour que l’enfant vive pleinement ses expérimentations “rivière” il est alors intéressant de lui proposer des bottes en caoutchouc et un pantalon étanche.

Pourquoi le temps auprès d’une rivière (naturelle ou faite maison) est Slow péda ?

* Parce que c’est un temps fait de simplicité (pas besoin de matériel si l’on va au bord d’une vraie rivière. Si celle-ci est construite, elle peut être faite d’éléments de récupération).

*Parce qu’on improvise avec ce qui se passe (on ne maîtrise pas les éléments naturels).

*Parce que les phénomènes inhérents à la rivière donnent à comprendre.

*Parce que l’enfant peut répéter ses tentatives et ses expériences.

*Parce qu’il détient des opportunités de partage et de coopération.

*Parce que le contexte plaisant ressenti par chacun est favorable aux apprentissages naturels de l’enfant. 

 

 

Les textes de ce site internet sont le fruit de ma pratique et de ma réflexion.
Ces écrits sont donc protégés par le droit d’auteur.
Si vous désirez les diffuser, reproduire, utiliser, réutiliser, traduire, etc. je vous prie de bien vouloir me contacter.
Le terme « Slow Pédagogie » est une marque déposée auprès de l’INPI.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer