Les ateliers d’inspiration Montessori.

Les ateliers d’inspiration Montessori.

Préambule :

Ce zoom n’a pas pour objectif de présenter les ateliers créés par Maria Montessori elle-même que l’on peut retrouver dans les classes des écoles qui portent cette pédagogie. Il souhaite plutôt expliquer comment s’inspirer de cette approche pédagogique pour proposer des ateliers aux tout jeunes enfants.

La pédagogie Montessori, issue des recherches scientifiques de Maria Montessori, propose des ateliers divers permettant d’accéder à tous types de connaissances (mathématiques, géographiques, langagières, etc). Ces ateliers ont été pensés et réfléchis du point de vue du matériel et de leur présentation afin que les enfants puissent les manipuler de façon autonome et qu’ils leur permettent de cheminer vers les enseignements pour lesquels ils ont été conçus. Enchaînés dans un ordre précis, ils composent un véritable cursus d’apprentissages. Eprouvés et validés, ces ateliers peuvent donc être mis en place tels quels en salles de classe.

Pour les plus jeunes, le but n’est pas de conduire à des enseignements généraux mais de soutenir le développement de leurs compétences globales. On trouve donc dans les ressources Montessori plusieurs ateliers dit de vie pratique qui permettent, notamment, à l’enfant de s’exercer dans les gestes de la vie quotidienne. Pour une mise en place de ces ateliers en crèche ou à la maison, il est possible d’accéder à ces ressources grâce à de nombreux ouvrages et sites internet traitant de ce sujet.

En outre ces ateliers de vie pratique, il est possible d’alimenter la curiosité naturelle des jeunes enfants par des ateliers d’inspiration Montessori que toute personne portée par l’état d’esprit Slow pédagogie peut créer. C’est l’objet de ce zoom.

En effet, pour les tout-petits, il s’agit davantage d’adopter la philosophie que d’appliquer la méthode Montessori. On découvre alors un champ de possibles extrêmement large en termes de propositions à offrir aux jeunes enfants, répondant justement à la dimension infinie de leur curiosité. Connue par la célèbre phrase “Aide moi à faire seul”, la philosophie Montessori va pouvoir inspirer toute une gamme d’ateliers. L’adulte va créer, grâce à une posture d’observateur, des ateliers répondant à la curiosité de l’enfant qu’il accompagne. En conservant les grands principes de l’approche Montessori, il s’assurera de leur pertinence pédagogique.

Les principes guidant pour créer un atelier inspirée par la pédagogie Montessori :

  • S’assurer que l’atelier donne à comprendre. Le tout-petit est avant tout animé par le désir de comprendre le monde dans lequel il est arrivé. La nature de l’atelier doit donc utiliser des objets réels et lui permettre de faire connaissance avec les propriétés des éléments qui l’entourent et les différents mécanismes qu’il est amené à rencontrer au quotidien.

 

  • Utiliser du matériel fiable. Dans le matériel Montessori, la nature des matériaux (poids, solidité, stabilité, etc) a une grande importance. L’enfant peut apprendre de son atelier si le matériel qu’il a à sa disposition “résiste” à ses expérimentations. Pour du transvasement, par exemple, du matériel en verre est préféré au plastique (léger et instable). Il est essentiel que ce ne soit pas le matériel qui entrave le bon déroulé d’une expérience (seul le fait que l’enfant est dans un processus de développement peut faire en sorte que l’enfant mette du temps à maîtriser son atelier). Composer par soi-même un atelier Montessori va donc nécessiter de bien veiller à la qualité du matériel acheté ou fabriqué.

 

  • Penser la présentation. La rendre claire,par une présentation sur plateau et une limitation des objets proposés , permet à l’enfant de comprendre de lui-même le sujet de l’expérience et de se concentrer sur sa manipulation.

 

  • Faire en sorte que l’atelier permette la répétition et la rectification. L’enfant doit pouvoir se sentir cheminer et monter en compétence. Pouvoir rectifier ses “erreurs” de parcours lui donne l’opportunité de recommencer son expérience et ne le précipite pas dans le game over.

 

  • Donner à sentir la confiance accordée. En ayant réfléchi en amont le pourquoi et le comment de l’atelier et du matériel proposé, l’adulte accepte la manipulation autonome de l’enfant. Il adopte une posture de confiance face à l’utilisation du matériel et de patience face au chemin d’expérimentation pris par l’enfant.

Inspirés par vos observations personnelles des intérêts des jeunes enfants, guidés par les principes de mise en place détaillés ci-dessus et nourris de recherches sur Internet ( notamment Pinterest) vous n’aurez aucune difficulté à concevoir vous même ce type d’ateliers.

A travers ce zoom,  nous comprenons que l’approche Montessori et la Slow pédagogie partagent des valeurs communes. Il y a donc une cohérence à s’inspirer des travaux de Maria Montessori. Ses écrits sur l’aménagement de l’espace pour les tout-petits et sur les objets de manipulation à leur mettre à disposition sont également des sources intéressantes qui peuvent nourrir votre accompagnement Slow pédagogie.

Quelques exemples en images :

 

 

Les textes de ce site internet sont le fruit de ma pratique et de ma réflexion.
Ces écrits sont donc protégés par le droit d’auteur.
Si vous désirez les diffuser, reproduire, utiliser, réutiliser, traduire, etc. je vous prie de bien vouloir me contacter.
Le terme « Slow Pédagogie » est une marque déposée auprès de l’INPI.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer